Explication du sujet

L’espace extra-atmosphérique désigne par convention la région de l’univers située au-delà de la partie de l'atmosphère terrestre ou la densité de l’air permet la sustentation des aéronefs. 

Dès les années 1950, l’espace est le théâtre d’une rivalité géopolitique, scientifique et idéologique entre les États-Unis et l'URSS, principales puissances dans la guerre froide. Ces rivalités auraient dû prendre fin avec les différents traités mis en place, comme celui de l’espace rédigé par l’ONU, signé et ratifié en 1967. Ces traités énoncent notamment que l'espace ne peut être approprié par aucun État et interdit sa militarisation. Cependant, malgré la ratification par de nombreux pays, ces principes ne sont pas suffisamment respectés. Également, la question de l'intervention du secteur privé se pose, avec le New Space qui représente un écosystème spatial composé de nouvelles entreprises, dotées de capitaux privés, qui appliquent de nouveaux modèles commerciaux, et perturbent le secteur spatial traditionnel. Ces entreprises, telles que SpaceX ou Blue Origin, développent de nouvelles activités spatiales et deviennent de plus en plus innovantes. Certaines sont dans le secteur, même plus influentes que des pays entiers. 

Aujourd’hui, l’espace est donc de plus en plus convoité par les pays et les puissances à travers le globe et représente un enjeu planétaire. Il voit se développer de très nombreuses ambitions, à la fois, économiques, technologiques, militaires, et environnementales. 

Ainsi, si l'espace peut apparaître à première vue comme un territoire sans tensions entre les pays et les entreprises qui aujourd’hui en développent la conquête, il est en réalité source de conflictualités. C’est pourquoi il est urgent que des cadres juridiques internationaux soient fixés (et respectés) afin d’assurer un développement durable des activités spatiales de demain.

Présentation générale de l'UNOOSA

Planet-Earth.jpeg
photo.jpeg

Histoire

 CUPEEA ou Comité des Utilisations Pacifiques de l'Espace Extra-Atmosphérique est une comité des Nations Unies, qui a été créé en 1958, durant la guerre froide, peu après le lancement du satellite Spoutnik. Son siège est à Vienne en Autriche. Le comité est composé de deux sous-comités, l'un scientifique et technique, l'autre juridique. Il compte depuis 2019 ,95 États membres. Il contrôle la mise en œuvre de cinq traités et accords : 1. le traité de l'espace de 1967.

Discussions actuels autour de l'UNOOSA

VIC_Entrance.jpeg

Un projet qui va promouvoir un accès plus large aux femmes pour qu’elles puissent jouer un rôle actif et égal dans la science de l’espace, de la technologie, de l’innovation et de l’exploration. 

Depuis le 27 mars 2019: L’expansion spatiale de l’Inde est débattue entre la Chine, les États-Unis et la Russie. 

Définir un standard international susceptible de favoriser l’exploitation durable des moyens spatiaux et dans la promotion de la coopération internationale dans de nombreux domaines de la recherche spatiale, des applications des systèmes spatiaux, des opérations spatiales et de l’exploration spatiale. 

En 2018, la Commission du désarmement des Nations Unies a adopté le point suivant pour examen au cours de son cycle 2018-2020 ( encore discuté en raison de la pandémie): Conformément aux recommandations contenues dans le rapport du Groupe d'experts gouvernementaux sur les mesures de transparence et de confiance dans les activités spatiales, préparation de recommandations visant à promouvoir la mise en œuvre pratique de mesures de transparence et de confiance dans les activités spatiales dans le but de prévenir une course aux armements dans l'espace.

arctique.jpg

Les objectifs majeures du comité

96fddc1d23_121221_etoiles-helendream-fotolia.jpeg

→ Maintenir un contact étroit avec les organisations gouvernementales et non-gouvernementales concernées par les affaires spatiales 

→ Permettre l’échange des informations relatives aux activités spatiales que les gouvernements sont susceptibles de fournir sur une base volontaire, en accroissant sans les dupliquer les échanges techniques et scientifiques 

→ Fournir une assistance pour l’étude des mesures pour la promotion de la coopération dans les activités spatiales. 

→ Assurer que toutes les nations puissent accéder à l'espace et tirer parti des retombées bénéfiques de la recherche et des technologies spatiales. 

→ Aider les pays en développement en matière de formation de personnel et de mise en place des infrastructures nécessaires à l'emploi des technologies modernes dans leurs plans de développement économique et social 

→ Mettre au point un système permettant la réduction des débris et le nettoyage de l'espace ainsi que calculer les risques que peuvent causer les débris.

Photo_16_VIC_UNOOSA_NRodrigues_cropped.jpeg

Articles

96fddc1d23_121221_etoiles-helendream-fotolia.jpeg