« La contribution du patrimoine à un développement humain durable »

Exemple d'un pays développé valorisant le patrimoine dans son économie

Le patrimoine et le développement durable au niveau mondial

Exemple de pays valorisant le patrimoine dans leur économie

Le développement durable

Qu'est-ce que le développement durable?

Le développement durable consiste à pouvoir répondre aux besoins des générations actuelles sans pour autant compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Non seulement elle permet de rendre la qualité de vie meilleure dans les domaines économiques et financiers, mais aussi, elle concerne l'humain et tous ses droits

Les piliers du développement durable
Comm_IllustrationPilierDD_19052017-Fond_

Les trois piliers du développement durable sont les piliers économiques, sociaux et environnementaux.

Les objectifs du développement durable

sdgs_poster_936_fr.png
UNESCO HIST.jpg

L'UNESCO

L'UNESCO est l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture.
L'UNESCO cherche à instaurer la paix par la coopération internationale en matière d'éducation, de science et de culture. De plus, c’est l'une des quinze institutions spécialisées du système des Nations unies.

 
collage_3_1_688px_0.jpg

L'Histoire de l'UNESCO

Les origines

La création de l'U.N.E.S.C.O. remonte à la décision de la Société des Nations du 21 septembre 1921 d'élire une Commission internationale de coopération intellectuelle (CICI). Siégeant à Genève, elle est créée le 4 janvier 1922 comme un organe consultatif composé de personnalités élues. 

La fondation de l’UNESCO

Le 30 octobre 1943, la Chine, les États-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS expriment la nécessité d'une organisation internationale dans la déclaration de Moscou.

En 1945, 37 pays ont signé l'Acte constitutif de l'UNESCO qui est entré en vigueur un an plus tard, après avoir été ratifié par 20 pays signataires qui sont ainsi devenus les premiers fondateurs de l'Organisation. 

187652-5x3-topteaser630x378.jpg

Rôle dans la conservation du patrimoine

  • Le travail que fournit l’UNESCO dans la protection du patrimoine culturel est l’une des initiatives de conservation internationale les plus visibles jamais entreprise, mondialement reconnue et respectée. (Informations complémentaires -193 États en sont membres pour un budget de 653 Millions “années 2015”)

  • Le travail de l’UNESCO a connu un nombre abondant de succès et de réussites concrètes dans le domaine de la préservation.

unesco-global_edited.jpg

L'ARC-WH

ARCWH_New_Logo9be2c053-3212-4fe9-9d77-49

Crée en 2012 le Centre Régional Arabe pour le Patrimoine Mondial est un centre de catégorie 2. Il a été crée par le Royaume de Bahreïn au service des États Arabes pour renforcer l’implémentation et l’intégration de la Convention du Patrimoine mondial dans la région selon trois grands axes principaux : information, logistique et financière. 
L’ARC compte 19 états membres.

 

Ses fonctions

  • Impliquer les communautés locales dans la sauvegarde des sites du patrimoine culturel 

  • Offrir une aide aux États arabes pour mettre en avant la Convention du patrimoine mondial

  • Réunir des données pour soutenir les activités du patrimoine mondial dans la région 

  • Transmettre des informations et connaissances liées à la sauvegarde des sites du patrimoine mondial culturel et naturel

event_1484-890-520-20190618170717.jpg

L'Organisation Internationale

de la Francophonie

      L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage d’une langue et de valeurs communes. Elle a été créée en 1970 et regroupe 88 États ou gouvernements en 2018.

     Ensuite, un dispositif institutionnel voué à promouvoir le français et à mettre en œuvre une coopération politique, éducative, économique et culturelle au sein des 88 États et gouvernements de l’OIF est mis en place.

     Ce dispositif est fixé par la Charte de la Francophonie, adoptée en 1997. A la tête de cette organisation, nous avons Louise Mushikiwabo, la Secrétaire générale de la Francophonie.

francophonie%20080119_edited.png
 

Conventions et résolutions concernant la protection du patrimoine

Screen Shot 2021-03-05 at 7.00.36 PM.png
 

Du 17 octobre au 21 novembre 1972, se réunit à Paris la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture en sa dix-septième session. 

La Convention a pour finalité de préserver les biens culturels et naturels, de valeur universelle exceptionnelle, reconnus par la communauté internationale comme patrimoine mondial de l’humanité. Les États Parties contractantes s’engagent à assurer la protection, la conservation, la mise en valeur et la transmission aux générations futures de ce patrimoine culturel et naturel.

 Elle fixe les devoirs des États parties dans l’identification de sites potentiels, ainsi que leur rôle dans la protection et la préservation des sites.

unesco-3.jpg
La Conférence générale de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, réunie à Paris

Le devoir des états parties de cette convention

  •  S’engager non seulement à assurer la bonne conservation des sites du patrimoine mondial qui se trouvent sur son territoire, mais aussi à protéger son patrimoine national.

  • Ils sont encouragés à intégrer la protection du patrimoine culturel et naturel dans les programmes de planification régionaux, à mettre en place du personnel et des services sur leurs sites, à entreprendre des études scientifiques et techniques sur la conservation et à prendre des mesures pour conférer à ce patrimoine une fonction dans la vie quotidienne des citoyens.

  • Rendre compte régulièrement au Comité du patrimoine mondial de l’état de conservation de leurs biens inscrits. Ces rapports sont cruciaux pour le travail du Comité car ils lui permettent d’évaluer la situation des sites, de prendre des décisions concernant les besoins en programmes spécifiques et de régler les problèmes récurrents.

  • Sensibiliser le public aux valeurs des biens du patrimoine mondial et à améliorer leur protection par des programmes d’éducation et d’information.

le-chateau-de-chambord-espanol-155836166
Traditional Library
baguette-1.jpg
 

La gestion du patrimoine en France

La France est considérée comme un pays possédant une culture exceptionnelle et diverse. Son histoire, ses traditions, ses monuments, ses personnages ont fait du pays la première destination touristique au monde. Cette position engendre des enjeux économiques considérables. C'est pourquoi le pays c'est engagé dans une politique de gestion de son patrimoine très développée et unique au monde.

Le Cambodge: un pays qui tire avantage de son patrimoine

 
langfr-225px-Flag_of_Cambodia.svg.png

  Deux bandes bleues et une bande rouge, au centre se dessine en blanc le temple d’Angkor Vat. Derrière ces couleurs et ce symbole se cachent des années de culture, de richesse historique et de patrimoine que l’on continue à protéger pour préserver l'identité du pays. En effet, le Royaume du Cambodge  est un pays d’Asie du Sud-Est, dans la péninsule indochinoise.

 

Aujourd’hui, ses temples et lieux de culte attirent environ 6 millions de touristes tous les ans. Le contexte historique du Cambodge connaît de grandes variations au fil des années : Les Khmers rouges en 1979, la prise de contrôle du Vietnam, la guerre civile de 1991 et la montée au trône de  Norodom Sihamoni pour arriver aujourd'hui à une monarchie constitutionnelle.

De nos jours, le Cambodge se sert principalement de son patrimoine notamment dans le but de développer le secteur touristique de l’Etat.  Le Cambodge a accepté la Convention le Jeudi 28 Novembre 1991, et a exercé un mandat au Comité du Patrimoine Mondial de 2009 à 2013. Trois sites sont aujourd’hui inscrits  au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les différents sites

6e58d8328e08a731d08f4a8b58fbd423.jpg

Le site archéologique d’Angkor Wat qui abrite les vestiges de l'empire khmer.

Temple of Preah Vihear Private Day Trip.

Le temple de Preah Vihear, le second patrimoine reconnu,  situé sur la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande, a suscité des tensions géopolitiques entre ces deux pays notamment en 1953. 

5d1adf6463250.png
Le site de Sambor Prei Kuk en khmer représente la genèse de l'architecture pré-angkorienne. À cela s'ajoutent des éléments inscrits dans le patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, comme le ballet royal du Cambodge. 
Egypt-48837.jpg!d.jpg

L'ÉGYPTE : Un pays qui tire avantage de son patrimoine

Terre de conquêtes et des plus grandes civilisations, l’Egypte a un patrimoine historique sans égal. C’est d’ailleurs avant tout pour ses incroyables sites que l’on visite l’Egypte, ses lieux sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco pour leur importance culturelle. Ainsi, selon les dernières statistiques publiées par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), le nombre de touristes qui ont visité l'Egypte en 2019 a atteint près de 15 millions de visiteurs, contre 13 millions de visiteurs en 2018.

Description_de_l'Egypte,_1823(1).png
 
announcement_cover_08606ae5_original.jpg

Actuellement, l’Egypte se sert principalement de son patrimoine afin de développer le secteur touristique de l’Etat. De nombreux sites sont aujourd’hui inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

7551800788_e8493b4457_b.jpg

l'abou mena

L’Abou Mena, ville sainte paléochrétienne, bâtie sur la tombe du martyr Menas d’Alexandrie, mort en 296. Ce site a su conserver son église, son baptistère, ses basiliques, ses établissements publics, ses rues, ses monastères, ses maisons et ses ateliers.

LE CAIRE HISTORIQUE

Le Caire historique, l’une des plus anciennes villes islamiques du monde, avec ses prestigieuses mosquées, ses hammams et ses fontaines. Fondé au Xe siècle, Le Caire historique a atteint son âge d'or au XIVe siècle et est devenu le nouveau centre du monde islamique.

Ce riche patrimoine a permis d’attirer, au fil du temps des dizaines de millions de touristes, et a permis de générer une recette de 12,6 milliards de dollars ce qui représente à peu près 15 % du PIB du pays.