Nom produit 4 €

ASSURER UNE LIBRE CIRCULATION EN MER DE CHINE

Conseil de Sécurité MUNMO

CSCL_Globe_Barco-más-grande-del-mundo-1024x512.jpg
6605419026.png
chine-mer-de-chine-meridionale.gif

La mer méridionale de Chine est partagée entre plusieurs États de l’Asie de l’Est: le Brunei, le Cambodge, la Chine, l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, le Japon, la Thaïlande et le Vietnam. Suite à plusieurs affrontements entre la Chine et des milices ou des pêcheurs des pays voisins, la communauté internationale ainsi que la puissance américaine cherchent à assurer la libre circulation des flux dans cette région.

 La porte d’entrée de la mer de Chine est le détroit de Malacca. Par ce détroit passent 80% des importations d’hydrocarbures du Japon et 90% du commerce extérieur de la Chine. C’est donc un détroit stratégiquement fondamental pour les Etats de l’Asie de l’Est. La mer de Chine est le lieu de passage de la route maritime qui relie la Chine, premier producteur de biens manufacturés, le golfe Arabique, première région productrice d’hydrocarbures, et l’Europe, foyer de consommateur. Sur cette route, circule l’immense majorité des hydrocarbures et des conteneurs de la planète. 

 Dans cette région, il y a également de grandes quantités de ressources puisqu’environ 15% de la production mondiale de poissons se trouve dans cette région et d’importantes ressources en hydrocarbures. Il est difficile d’évaluer la quantité de pétrole disponible dans cette zone mais il a une importance cruciale pour la Chine qui dépend actuellement à 60 % du pétrole du Moyen-Orient. 

5fc671a7680c640af34b90e5.png